Pèlerinage des mères à Cotignac

Le pèlerinage des mères se déroule sur trois jours de marche en petits groupes. Les journées sont riches en émotions et nourris par des temps de partage, la messe quotidienne, le sacrement de réconciliation pour celles qui le souhaitent, la méditation du chapelet, des chants, des enseignements et des moments de silence. plml

Ce pèlerinage offre la possibilité aux mères de famille de confier à la Sainte Famille leur vocation de femme, leur désir d’enfant, leur vie familiale ou une situation particulière tout en vivant une belle expérience humaine spirituelle et physique.

Ce temps précieux nous permet de lâcher prise avec le quotidien et de prendre le temps de tout remettre dans les mains du Seigneur.Une nuit d'adoration – un temps de grande grâce – est proposée dans la nuit du samedi au dimanche.

Puis vient l’arrivée à Cotignac où nos cœurs s’illuminent en découvrant toutes ces pèlerines une rose à la main, venue de tous les coins. Notre fatigue est déjà oubliée et nous pouvons ensemble louer Dieu et remercier Notre Maman du Ciel de tant de Grâces reçues.

Le pèlerinage s'achève par une consécration à La Vierge Marie au Sanctuaire de Notre Dame de Grâces.

Une belle expérience de foi et d’amitié !

Françoise R.

Coordinatrice Pèlerinage des mères de la Paroisse de La Garde

Pour plus de renseignements ?

Contact : Françoise

Bref historique des apparitions à Cotignac :

arton6892-d5effA Cotignac Jésus, Marie et Joseph sont apparus, marquant ainsi de manière unique la terre de Provence. Sur le mont Verdaille, le 10 août 1519, la Vierge Marie portant l’enfant Jésus apparaît à un bûcheron et lui dit : « Je suis la Vierge Marie, aller dire au clergé et aux consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église sous le vocable de Notre Dame des Grâces. Qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre ». Ce qui fut fait.

Le 7 juin 1660 sur la colline qui prolonge à l’Ouest le sanctuaire, saint Joseph apparaissait à un berger assoiffé. Il lui dit : "Je suis Joseph, soulève cette pierre et tu boiras". La pierre est lourde. Il ne bouge pas. Mais saint Joseph réitère son ordre. Le berger obéit déplace le rocher, et découvre une eau fraîche qui commence à ruisseler. Il boit.

Depuis une source coule, une chapelle y fut construite.

‪C’est ainsi qu’est née et que s’est développée au cours des siècles la vocation spécifique de Cotignac, devenue terre d’accueil des familles.

Activités à la une