Commentaire d’Amoris Laetitia du P. Pascal Montavit

Merci au Pape François pour cette magnifique exhortation apostolique post-synodale sur la famille.

Voici un extrait de cette exhortation sur l’accueil des divorcés-remariés dans l’Eglise :

  • 9782873567033J’accueille les considérations de beaucoup de Pères synodaux, qui sont voulu signaler que « les baptisés divorcés et remariés civilement doivent être davantage intégrés dans les communautés chrétiennes selon les diverses façons possibles, en évitant toute occasion de scandale. La logique de l’intégration est la clef de leur accompagnement pastoral, afin que non seulement ils sachent qu’ils appartiennent au Corps du Christ qu’est l’Église, mais qu’ils puissent en avoir une joyeuse et féconde expérience. Ce sont des baptisés, ce sont des frères et des sœurs, l’Esprit Saint déverse en eux des dons et des charismes pour le bien de tous. Leur participation peut s’exprimer dans divers services ecclésiaux : il convient donc de discerner quelles sont, parmi les diverses formes d’exclusion actuellement pratiquées dans les domaines liturgique, pastoral, éducatif et institutionnel, celles qui peuvent être dépassées. Non seulement ils ne doivent pas se sentir excommuniés, mais ils peuvent vivre et mûrir comme membres vivants de l’Église, la sentant comme une mère qui les accueille toujours, qui s’occupe d’eux avec beaucoup d’affection et qui les encourage sur le chemin de la vie et de l’Évangile. Cette intégration est nécessaire également pour le soin et l’éducation chrétienne de leurs enfants, qui doivent être considérés comme les plus importants

Cet extrait suscite, pour ma part, une grande louange d’actions de grâce. Je reçois cette lettre comme un encouragement à continuer ce que nous vivons sur la Paroisse de La Garde.
Le maître mot du pape, dans cette exhortation, c’est l’intégration. Oui, tout homme et toute femme doit pouvoir se sentir chez lui dans l’Eglise. Il n’y a pas de limite à la Miséricorde de Dieu.
Et le pape précise dans quels domaines nous pouvons mettre en pratique cet accueil des divorcés-remariés :

  • dans les domaines liturgiques : cela comprend, par exemple, la lecture à la messe, la participation à la procession des offrandes…
  • dans les activités pastorales: cela renvoie, par exemple sur notre paroisse, au parcours alpha ou aux différents groupes de prières.
  • dans les activités éducatives : les divorcés-remariés ne sont pas exclus de l’éducation dans la mesure où ils enseignent ce que l’Eglise enseigne.
  • dans les activités institutionnels : cette réalité sort du cadre paroissial.

Notons que le pape ne parle pas du domaine sacramentel, c’est à dire de la communion eucharistique. L’accueil et l’intégration des divorcés-remariés, selon le pape François, ne renvoie pas à ce domaine. En fait, le pape dit avec force que tout personne doit être intégrée dans la vie de l’Eglise, sans exclusion aucune car Dieu ne fait acception de personne. Mais tout le monde est en cheminement, les divorcés-remariés comme les autres.

Que notre Paroisse soit toujours plus un lieu d’accueil au nom de Notre Seigneur Jésus Christ, Lui qui nous a tant aimé.

P. Pascal +

Activités à la une